Blabla nostalgique #1: fascination pour le motif floral, mon projet DNAT

Petite, je m’amusais à dessiner des robes et des ensembles extravagants, je me voyais déjà styliste. Puis est arrivée la découverte du graphisme, je voulais illustrer les pochettes de CD, m’occuper des couvertures de magazines underground  comme D-side ou Elegy et pourquoi pas finir par y occuper la double page centrale  (et oui déjà à la  recherche de la gloire et de la fortune ^^) j’ai donc opté pour un cursus design graphique aux Beaux Arts.

Mais c’est finalement en 2008, en préparant mon DNAT  design graphique que je me suis  rendue compte de ma véritable passion pour le vêtement et le design textile. Depuis toujours, j’étais fascinée par les motifs floraux tels qu’on les voit dans le textile traditionnel japonais, l’Art Nouveau, les Art and Crafts, ou encore les design de Marimekko. Bien que je créais mes propres vêtements depuis 2003 par soucis d’originalité, j’envisageais mon futur dans le graphisme et la communication visuelle. C’est mon projet DNAT et mon amie Aude (étudiante à l’école de mode de Cholet)  qui m’ont redonné confiance en moi au niveau réalisation vestimentaire. J’avais envie de monter ma propre marque et ce projet était l’occasion de faire une simulation de ce que devrait être mon futur proche (dans mon monde idéal) ^^

Aller, on passe aux projets et aux photos!

Mon projet était la création d’une marque de prêt-à-porter jeune créateur: Be Blossom pour laquelle j’ai conçu design textile, design et réalisation des vêtements, la communication visuelle (logo, identité visuelle, catalogue, photos, site web, PLV).

  • Quelques croquis ::

  • Quelques motifs floraux que j’ai ensuite sérigraphié sur du coton:

  • Quelques photos extraites du catalogue:

Merci à Laura d’avoir bien voulu  poser pour moi

  • Quelques photos de l’accrochage du diplôme:


La sérigraphie sur tissu est une médium qui me plait beaucoup et je m’attelle à de nouveaux motifs demain et mercredi, sur bandes tissus et sur t-shirt colorés. Je stresse un peu car ça fait 1 ans que je n’ai pas touché un écran de sérigraphie, mais il parait que c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.   ^^

J’espère juste avoir assez de force dans les 2 chamalow qui me servent de bras.  Affaire à suive…   ^^